Photographie.

2020 06 20 - Fujifilm GFX 50s Otus 55
2020 06 20 - Fujifilm GFX 50s Otus 55

Je commence ces temps-ci à fragmenter mes scènes plutôt que de les présenter dans une de ces totalités conventionnelles dont j'ai trop longtemps été prisonnier. 

2020 06 20 - Fujifilm GFX 50s Otus 55
2020 06 20 - Fujifilm GFX 50s Otus 55
2020 06 20 - Fujifilm GFX 20s Otus 55
2020 06 20 - Fujifilm GFX 20s Otus 55
2020 06 21 - a7riii Voigt 40
2020 06 21 - a7riii Voigt 40
2020 06 23 Fujifilm GFX 50s Otus 55
2020 06 23 Fujifilm GFX 50s Otus 55

Considérant ici la photographie comme une pratique, c'est d'abord ma propre pratique que j'interrogerai. Ce sera dans un contexte d'écriture, aussi. Il ne s'agit là non pas de fonctions, mais de dimensions mises à disposition par la civilisation environnante à cette vie, la mienne, qui y fait l'expérience de quelque chose qui s'y lance, s'y étend, puis se retire, s'y lance de nouveau, dans des oscillations comme au hasard, développant ainsi ces dimensions pour elle-même, à l'abri de la place publique - sursaturée, elle, constipée même par la multiplication d'images dont la seule raison d'être, c'est d'y circuler. 


C'est que je considère d'abord mon existence comme une dimension, et non pas comme une fonction. J'y évolue selon des impulsions qui viennent de plus ou moins loin et qui se conjuguent avec d'autres ayant leur source dans mon entourage actuel, immédiat. La part de la volonté, ici, c'est celle d'une résistance bien pesée à ces impulsions, car je n'ai presque plus d'ambitions. En avais-je?


La photographie, miroir du vécu? Miroir plutôt de cette inquiétude qui habite le vécu de l'animal qui parle - l'animal qui, ayant la langue, tombe dès son plus jeune âge dans la réflexion et découvre non seulement le passage du temps, mais aussi sa propre finitude. Or je constate que jusque là, cette inquiétude, je me la suis plutôt cachée dans mes photographies, via l'illusion narrative surtout: la photographie, gardienne du passé! Via l'illusion essentialiste aussi: la photographie, représentant l'idée incarnée par l'objet ou dévoilant l'être caché de la personne photographiée - via l'illusion esthétique: la photographie, médium du culte du beau! Et, finalement, via l'illusion de la familiarité du monde, de par la représentation - constitutive, parfois - de scènes foncièrement habitables. 

janvier 2020.
janvier 2020.

ambiance de présence précaire. 

a7riii + Voigt 21 mm f/1.4, auf f/7.1, iso 320, 1/50s. 13 février 2020, 16:57.
a7riii + Voigt 21 mm f/1.4, auf f/7.1, iso 320, 1/50s. 13 février 2020, 16:57.

Qu'est-ce que j'entends ici par "présence précaire"? Est-ce ce qui, dans sa manière de se montrer, laisse un vide dans le moment présent qui, alors, se "présente" dans sa circularité (circularité neutre, par rapport aux contenus qui n'arrivent pas à tracer sa neutralité, ce qui veut dire ici: sa non-participation "froide" aux dits "contenus")?

2020 03 07 JE vers 17 h - Compacte.
2020 03 07 JE vers 17 h - Compacte.

Ambiance "coronavirus"

C o n f i n é  depuis le 12 mars 2020 dans une maison assez confortable, je produirai ici une photo par jour, dès ce 21 mars. Pendant cette retraite, je suivrai le blog du photographe canadien Patrick La Roque, en quarantaine avec sa famille dans une maison dans les alentours de Montréal, voir ici. Ce photographe est un virtuose du "story telling" photographique. Je n'ose pas encore m'aventurer dans ce domaine. Mais ce sont là mes premiers pas au-delà de la photographie "carte postale" que j'ai trop cultivée jusqu'à présent. 

* * *

C'est forcément l'intérieur qui dominera, dans les photos que je prendrai lors de ce confinement qui s'apparente d'un couvre-feu sanitaire, combiné de la fermeture de bien des frontières nationales en Europe, situation où les droits du citoyen sont réduits à un stricte minimum. Combien de temps cela va-t-il durer? L'on ne le sait pas. Mais c'est un état difficile à maintenir pendant longtemps, j'entends par là: des mois.

Le jardin de la maison où je passe le temps de ce confinement.

2020 03 22, Fuji gfx50s, 50mm.
2020 03 22, Fuji gfx50s, 50mm.

le cloisonnement...

2020 03 24, Fuji gfx 50s 50 mm
2020 03 24, Fuji gfx 50s 50 mm

confinés dedans, la météo change.

2020 03 29, Fuji 50 50
2020 03 29, Fuji 50 50

La série des photographies relatives au confinement à Jestetten

sera continuée sous la rubrique Jestetten 2020.